Publié : 19 août 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Un peu d’histoire

Qui était Fontenelle ?

BERNARD LEBOUVIER DE FONTENELLE, né à Rouen en 1657, meurt en 1757 à l’âge de 100 ans (ce qui est rare à cette époque).
Fils d’un avocat au Parlement de Rouen et de Marthe Corneille, il était le neveu de Pierre et Thomas Corneille.
Il a vécu au temps de Molière, Racine, La Fontaine ainsi que sous le règne de Louis XIV. Attiré par les sciences, il a écrit sur les découvertes de son époque.
De 1699 à 1757, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, il s’est consacré uniquement à des travaux de savant. Il a joué un rôle important en mêlant sciences et littérature.
C’est lui qui a mis les asperges à la mode !

Photos d’archive

Les bâtiments

Ils abritaient au début du XVIIIe siècle l’ancien séminaire archi-épiscopal. Des locaux primitifs, il ne reste que le portail d’honneur, la loge et la chapelle.

Historique

  • 1850 :
    Ouverture sous l’initiative d’un instituteur primaire Monsieur Leplichey et par arrêté du conseil municipal de Rouen d’une école professionnelle préparatoire près de l’église Saint-Patrice.
  • 1881 :
    L’école professionnelle devient école primaire supérieure. Elle est tranférée rue Saint-Lô.
  • 1920 :
    L’établissement est transféré dans ses locaux actuels.
  • 1939-1940 :
    Les locaux sont réquisitionnés et transformés en hôpital. L’école primaire supérieure se réfugie à Saint-Aubin-Epinay.
  • Octobre 1940 :
    L’école se réinstalle dans la moitié de ses locaux, l’autre moitié étant occupée par un "centre d’accueil" (S.T.O.) où sont rassemblés les "requis" avant d’être déportés en Allemagne. C’est en souvenir de cette période que la "rue Poisson" change de nom et devient la "rue des Requis".
  • 1941 :
    L’établissement devient un collège moderne.
  • 1944-1947 :
    Les locaux occupés par le "centre d’accueil" abritent désormais le centre départemental des prisonniers déportés et requis.
  • 1950 :
    Commémoration du centenaire de la création de l’école professionnelle par M. Leplichey.
  • 1957 :
    A l’occasion du tricentenaire de la naissance et du bicentenaire de la mort du philosophe rouennais le collège prend le nom de collège Fontenelle.
  • 1960-1961 :
    Le collège est transformé en lycée nationalisé qui accueille les élèves de la sixième à la terminale avec une section Arts et Métiers.
  • 1972-1973 :
    En application des mesures de la carte scolaire les dernières classes de second cycle disparaissent et le lycée Fontenelle devient le collège d’enseignement secondaire Fontenelle. L’établissement accueille pour la première fois des filles.
  • 2004 :
    Le collège termine sa restructuration après 8 années de travaux. C’est aujourd’hui un magnifique établissement alliant pierres anciennes et équipements modernes.